Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 08:54

 

Aujourd'hui, c'est ma quatrième fête des Mamans, déjà !

 

 

fete des mamans pendentif4

 

 

 

Voici en quelques petites phrases ce que signifie pour moi Etre Maman...

 

 

 

Etre Maman, c'est avoir deux coeurs (parfois plus) qui battent en soi pendant 9 mois,

 

Etre Maman, c'est être magicienne et pouvoir réaliser ainsi le plus grand des miracles en donnant la vie,

 

Etre Maman, c'est caliner, gronder, applaudir, frémir, réconforter et élever au mieux ces mini nous, avec fierté, 

 

Etre Maman, c'est réaliser qu'on tient entre ses bras ou que l'on porte au fond de soi, le plus important qu'il soit, 

 

Etre Maman, c'est s'oublier, un peu, pour mieux se retrouver à travers ces petits êtres que l'on voit grandir, puis partir,   

 

 Etre Maman, c'est être toujours là, jour et nuit, toute une vie, pour un bobo, petit ou gros, une mise au point, un calin,

 

Etre Maman, c'est accepter de ne pas être parfaite mais essayer de faire au mieux et surtout comme on le peut,

 

Etre Maman, c'est ne plus jamais être seule et partager des moments de jeu,de joie et de peine aussi parfois,

 

Etre Maman, c'est apprendre à vivre chaque jour avec la peur que quelque chose vienne ternir ce bonheur, 
mais sourire pour oublier et tenter de ne pas y penser

 

 

Etre Maman, c'est aimer en GRAND, et infiniment, tout simplement....

 

 

 

Que vous soyez Maman d'ici ou Maman d'ailleurs, Maman amoureuse ou Maman solo, Maman d'une tribu ou Maman d'un enfant , Maman des villes ou Maman des champs,  je vous souhaite à toutes une merveilleuse Fête des Mamans.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 17:44

Valérie, du blog de 5 à 7, a eu l’excellente idée de s’inspirer de la cérémonie de clôture du festival de Cannes et de la très belle phrase de Prévert reprise par J-L. Trintignant pour écrire un article que je vous laisse le plaisir de découvrir ICI.

 

Cette phrase, la voici : « Essayons d’être heureux , ne serait-ce que pour donner l’exemple »

 

Bellemont 20120516 153803 edit0

 

Comme elle le propose à la fin de son article, j’ai également écrit ma petite liste (non exhaustive) de « Si on essayait ».

 

Je vous laisse la découvrir et la compléter à votre tour.

 

  • Si on essayait d’ouvrir grand les yeux ne serait-ce que pour apercevoir les petites merveilles du quotidien que l’on ignore bien trop souvent, par manque de temps

 

  • Si on essayait de voyager plus souvent ne serait-ce que pour réaliser à quel point on a de la chance d’être nés et/ou de vivre ici

 

  • Si on essayait de réaliser tout ce que l‘on a déjà ne serait-ce que pour arrêter de perdre du temps à courir en permanence derrière des envies éphémères

 

  • Si on essayait de dire merci à ses amis ne serait-ce que pour tous les bons moments qu’on a partagé ensemble

 

  • Si on essayait de se dire chaque jour en se levant « Jusque-là tout va bien » et que l’on commençait la journée avec le sourire plutôt que de focaliser sur des petits problèmes sans importance ne serait-ce que pour donner l’envie aux autres d’être heureux

 

  • Si on essayait de dire à son mari à quel point on est fière de lui et de la famille qu’on a construite ensemble quels que soient les sacrifices que cela implique ne serait-ce que parce que ce bonheur c’est aussi beaucoup grâce à lui

 

  • Si on essayait d’en profiter pour lui dire également à quel point on a de la chance de partager sa vie ne serait-ce que parce que l’on aurait pu bien plus mal tomber

 

  • Si on essayait de moins penser à soi ne serait-ce que parce que si on se retrouvait vraiment seul on ne penserait qu’aux autres

 

  • Si on essayait de dire merci à nos parents pour tout ce qu’ils ont fait pour nous ne serait-ce que parce que maintenant qu’on est parent à notre tour, on comprend bien mieux certaines choses,

 

  • Si on essayait de prendre un peu de temps pour nous ne serait-ce que parce que c’est important pour pouvoir ensuite en offrir aux autres

 

  • Si on essayait de dire à ceux qui nous entourent combien on les aime lorsqu’ils sont avec nous ne serait-ce que parce qu’un jour on ne pourra plus le faire

 

  • Si on essayait tout simplement de savourer la chance que l’on a d’être en vie ne serait-ce que parce que le moment venu on sera prêt à tout donner pour quelques instants de plus

 

  • Si on essayait de de se poser moins de question sur l’éducation et si l’on faisait un peu plus confiance à son instinct maternel (ou paternel) ne serait-ce que parce que si l’on pense que telle ou telle chose est bonne pour son enfant, c’est sûrement vrai

 

  • Si on essayait de s’arrêter quelques instants ne serait-ce que pour écouter rire son enfant et le regarder grandir à son rythme

 

  • Si on essayait de dire chaque jour à nos enfants à quel point on les aime ne serait-ce que parce que la clé du bonheur c'est eux

 

  • Si on essayait de dire bravo à Valérie pour cette excellente initiative ne serait-ce que parce que ça permet de se poser enfin les vrais questions et de réaliser que oui, vraiment, on est heureux !

 

 

A vous de jouer maintenant, n'hésitez pas à compléter cette liste en commentaire de cet article.

 

 

Allez-y, laissez votre cœur parler, vous verrez, ça fait drôlement du bien….

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 09:44

18-05-2012 (17)

Je ne sais pas vous, mais de notre côté, on a passé un excellent week-end de l'ascension.

 

Pourtant, c'était pas gagné....

 

On devait se retrouver chez des amis, parents de 5 enfants, avec un autre couple d'amis qui a 2 enfants (des petits joueurs, comme nous quoi).

 

On est donc partis jeudi matin pour passer le week-end à 15 dans la même maison, sans compter que les enfants - 9 au total avec les nôtres - âgés de  1 an à 10 ans, ne se connaissaient pas. 

 

Je ne vous cache pas que malgré notre excitation de retrouver les amis, découvrir leurs enfants et passer de bons moments tous ensemble, on était persuadés de rentrer de ce week-end sur les rotules, rapport surtout aux 9 enfants à gérer pendant 48h non stop.

 

 

Eh bien pas du tout... On est rentrés certes un peu fatigués d'avoir bien profité, mais super zen et détendus.

 

Bon, il faut dire que les conditions - à part la météo - étaient optimales : grande maison, immense jardin, salle de jeux géante, jouets pour tous, amis hyper cool et enfants qui se sont tous très bien entendus (si on oublie une sombre histoire de Playmobil vert qui plaisait un peu trop à Little Girl). Bref, le bonheur...

 

Avant ce séjour, je me disais que 2 enfants c'est déjà bien, que c'est pas mal de boulot et que c'est suffisant. Que 3 enfants ça fait beaucoup, et 5 n'en parlons pas...

 

Mais voilà que ce week-end a tout remis en question. Parce que même si c'est vrai que c'est un sacré travail, que la vie de famille nécessite une réelle organisation et que ce n'est pas Disneyland tous les jours, avoir une famille nombreuse, quand on a l'espace, l'envie et qu'on s'en donne les moyens,  c'est juste du bonheur au quotidien ...

 

C'est malin, moi qui voulait m'arrêter à 2 enfants, voilà qu'en rentrant, je me suis entendue dire à James qui conduisait : "Si on faisait un petit troisième, ou plutôt des jumeaux tiens, comme ça on double les effectifs, d'un coup, ce serait sympa, non?" Eh bien croyez-le ou non, James n'a même pas pilé sur l'autoroute, je crois même qu'il a souri....

 

Merci les amis.

 

Si vous voulez partager la petite vie de cette famille nombreuse, voici le lien du blog de mon amie Jane, enfin Valérie  http://www.de5a7-blog.com/ . Bienvenu chez elle, vous verrez, on y est très bien ...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 08:33

L'un des privilèges des célibataires ou des couples sans enfants (ou avec de faux-enfants qui dorment tard le matin), c'est la grasse mat'.

 

Avec James Bond, on aimait ça. On faisait partie de la catégorie des "couche-tard, lève-tard" (en plus James avait lu quelque part - ou inventé - que les "couche-tard, lève-tard" faisaient partie des personnes les plus intelligentes ... Il ne nous en fallait pas plus pour continuer à roupiller sans aucun complexe tous les week-ends). La famille, les amis savaient très bien qu'avant 11 h c'était même pas la peine de nous appeler, on était aux abonnés absents.

 

Les choses ont radicalement changé à la naissance de Little Girl. Les nuits tout d'abord ont été remplacées pendant 1 an par des fragments de nuit et les grasses mat' se sont tout bonnement envolées avec son arrivée. Aujourd'hui, la miss maîtrise parfaitement le "couche-tard", mais pour ce qui est du "lève-tard", il va falloir qu'elle bosse encore un peu ...

 

Et maintenant qu'ils sont deux, c'est encore pire. Je suis persuadée que le soir, avant de s'endormir, ils se mettent d'accord pour décider lequel des deux nous réveillera à 7h00. Quand c'est pas l'un, c'est l'autre. Et il suffit que l'un des deux bouge un orteil pour que le second se réveille aussitôt, en pleine forme. Je me demande bien d'où ils tiennent ça. Pas de moi en tous cas, ni de James....

 

grasse-mat.jpg

 

 

En 3 ans et demi, nous avons passé une nuit et une seule sans les enfants, à l'hôtel, comme un jeune couple. Sauf qu'on s'est couchés super tard après une excellente soirée, qu'on a mal dormi en pensant à Little Girl qui était malade et que le matin, James Bond avait rendez-vous à 9h00 chez l'ophtalmo, voilà, voilà...Pour la grasse mat', on repassera.

 

Tous les matins, à 7h00, lorsque j'entends l'un ou l'autre qui se réveille, je commence par râler, comme d'hab, mais je me dis aussi que malgré tout, même si je rêve toujours à une bonne vieille grasse mat', la vie est belle ... Et qu'être réveillée par les rires (bon parfois aussi les cris) de ses enfants, même trop tôt, ça n'a pas de prix et ça ne durera pas....

 

Je ne sais pas qui a dit que l'avenir appartenait à ceux qui se lèvent tôt (certainement le père d'une famille nombreuse) mais si c'est le cas, avec James, on peut dormir tranquille - pas tard, mais tranquille - notre avenir est assuré ...

 

 Bon dimanche !  

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 14:34

Hier soir, entre 20h15 et 22h30, j'étais aux URGENCES pédiatriques avec Little Girl.  

 

La responsable, c'est elle, une simple pièce de Méga Blocks, apparemment inoffensive.

 

lego mega block Dora

 

Je vous raconte.

 

Hier soir, alors que je préparais le  repas et que Little Girl et Baby Boy jouaient tranquillement dans leur chambre, j'entends tout à coup un énorme bruit de chute et un hurlement aussitôt après. Je me précipite, Little Girl est au sol, elle se retourne vers moi et là je la découvre la bouche en sang. Impossible de la calmer, impossible de regarder vraiment ce qu'il se passe et impossible de calmer Baby Boy qui hurle de terreur.

 

Lorsque James rentre à la maison, je peux enfin regarder un peu mieux et je m'aperçois que Little Girl a une belle entaille sur la gencive supérieure, qui saigne encore beaucoup et la lèvre en sang, toute enflée.

 

Je décide de l'emmener à l'hôpital. Après 1 heure et demi d'attente le verdict du chirurgien tombe, il n'y a pas besoin de points de suture, les dents n'ont presque pas bougé et il faut attendre que tout rentre dans l'ordre en vérifiant qu'il n'y ait pas d'infection.

 

Plus de peur que de mal.

 

Un peu remise de ses émotions, Little Girl m'explique qu'elle a glissé et qu'elle est tombée sur cette pièce de Légo. Je n'aurai jamais cru qu'une pièce de Légo puisse faire du mal à un enfant, mais là, il s'agissait de Méga Blocks "Dora l'exploratrice", ceci explique certainement cela. James m'avait prévenu : "N'achète jamais du Dora ni du Hello Kity à nos enfants, c'est pour leur bien que je te dis ça".  Pour une fois j'aurais dû l'écouter...

 

La morale de cette histoire c'est qu'on a beau mettre des caches prises sur toutes les prises électriques, bloquer les fenêtres, protéger les coins des meubles, faire attention à ne jamais laisser dépasser la queue d'une casserole lorsqu'on cuisine, le danger est partout et frappe toujours là où on ne l'attend pas. Il s'agit à chaque fois d'un mauvais concours de circonstances et en tant que parents la seule chose qu'on ait à faire, après avoir fait notre maximum pour sécuriser notre environnement, c'est de croiser les doigts....

 

 

Heureusement, pendant 3 jours Little Girl n'a pas d'école, ça lui évitera les réflexions de ses petits camarades. Elle qui est si soucieuse de son image (je vous rappelle que c'est une princesse), en ce moment, la pauvre, elle ressemble un peu à ça, les nageoires et les écailles en moins... et en beaucoup plus beau quand même !

 

levres-merou.png

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 19:40

Comme vous le savez peut-être, si vous suivez un petit peu ce blog, je suis mariée à James Bond. La classe quoi...

 

James-bond.png

 

Sauf que James, comme tout James qui se respecte, à très souvent des missions top secrètes à effectuer dans divers coins plus ou moins reculés de la planète.

 

Pendant ce temps-là, Bibi (ou Cerise, comme vous voulez) reste à la maison avec nos deux adoooorables têtes blondes (3 ans et 1 an, la fleur de l'âge, où caprices et bêtises viennent souvent parfois pimenter les journées qui seraient beaucoup trop calmes sans ça...).

 

En ce moment par exemple, James est absent. Je dois donc gérer le quotidien : courses, ménages, lessives, repassage, repas, vaisselle, allers-retours école pour Little Girl, bains, changement de couches pour Baby Boy, jeux, histoires du soir, câlins, punitions, recâlins...  et tout ça toute seule jusqu'à ce que le marchand de sable passe endormir mes deux merveilles et que je puisse souffler un peu.

 

Ce soir, d'ailleurs, il n'a pas été déçu du voyage le marchand de sable. Baby Boy qui habituellement s'endort en quelques secondes, seul, a hurlé à la mort dès que je l'ai posé dans son lit. Il a fini par s'endormir mais j'ai du rester à ses côtés, lui parler, le rassurer pendant un long moment jusqu'à ce qu'il s'apaise et trouve le sommeil. Je pense que James lui manque (ou alors c'est les dents, de toute façon, à cet âge là, quand ils pleurent et qu'on ne sait pas trop pourquoi, on met ça sur le dos des dents, c'est bien pratique...).

 

Pendant ce temps, Little Girl choisissait sagement son histoire du soir dans sa chambre. Quand Baby Boy s'est enfin endormi, je suis allée la voir pour la coucher et la féliciter d'avoir été aussi sage pendant que j'endormais son frère. Et là, en entrant dans la chambre, je trouve ma Little Girl, en robe de Princesse, endormie à même le sol au milieu des histoires qu'elle avait choisies. Le marchand de sable devait avoir un bus à prendre ce soir, il ne m'a même pas laissé le temps de lui dire bonne nuit...

 

Maintenant la maison est calme, ils dorment, dans leurs lits. Pour combien de temps?

 

Dans des moments comme ceux-là, je pense à tous ceux qui vivent ça au quotidien. Ceux qui, par le hasard de la vie, se retrouvent seuls pour élever leurs enfants, tous les jours ou plusieurs mois par an.

 

A toutes ces mamans et papas solo, je veux tirer mon chapeau. De par le travail de James, je touche un peu du doigt la vie de parents célibataires. Je n'ai pas de famille ni de grands-parents qui habitent juste à côté, je dois me débrouiller, toute seule, comme une grande et faire au mieux pour que mes petits soient heureux, rassurés même si Papa n'est pas là... Mais je ne vis ça que périodiquement, sur des périodes assez courtes et James est là, même si il est loin. Si j'ai une question à lui poser, quel que soit le sujet, je sais que je pourrais la lui poser et qu'on trouvera une réponse, à  deux. J'apprécie même par moments ces instants où on vit différemment, forcément, où l'on va à l'essentiel, parce que de toute façon, on n'a pas le temps de s'attarder sur les détails... Je ne me plains pas, c'est pas tout le temps facile, mais c'est transitoire et dans l'ensemble, ça se passe plutôt pas mal...

 

Mais pour les parents solos au quotidien, qui doivent élever chaque jour seuls leur(s) enfant(s), prendre les décisions importantes tout seul, gérer les caprices, les joies, les peines, les échecs, les réussites,les petits et les gros bobos sans pouvoir par moment passer le relais, penser à autre chose, souffler quand les problèmes s'accumulent, je voulais écrire ce petit billet pour leur dire que je pense à eux, que je les admire et que ce sont, pour moi, de vrais héros du quotidien...

 

 

Demain James revient, va falloir qu'il soit en forme, il est attendu de pied ferme par ici !

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 09:15

 

Les expressions des enfants sont surprenantes....

 

 

Après l'acquisition de la marche qui marque un grand cap dans leur vie (et dans la nôtre), le langage se met en place, et là, bien souvent c'est un florilège.

 

J'ai pris l'habitude de noter régulièrement les expressions de Little Girl. Je pense qu'elle sera heureuse de les retrouver dans quelques années et moi, je ne me lasse pas de les relire.

 

Baby Boy pour le moment est trop petit, ses mots se résument à "papapapa", "mamaaam" et "baboum". Mais ça va venir, et très vite, je me tiens prête..

 

 

En attendant voici quelques extraits des expressions de Little Girl :

 

Alors que nous regardions le ciel, un soir d'été, je montre la lune à Little Girl et lui dit :

Moi : - Regarde ma chérie le croissant de lune...

LG : - Hummm, et la tartine de lune, elle est où?

Gourmande ma fille?

 

 

Pendant les jeux olympiques d'hiver (ça date donc un peu), nous regardions le patinage artistique à la télé

Moi : - Regarde Little Girl, la dame elle fait du patin à glace.

LG : - Ben moi aussi j'ai de la pâte, elle, elle  a de la pâte à glace et moi j'ai de la pâte à modeler...

Logique implacable...

 

 

Et enfin dernière en date :

 

Alors que je vais la récupérer à la sortie de l'école avec son goûter et des petits cookies Michel&Augustin pour ne pas les citer (au passage, si vous ne connaissez pas cette marque, foncez, vous ne serez pas déçus!), elle me dit :

LG : - Maman, je peux avoir un nouveau cookies?

Moi : - Comment ?

LG : - Ben un cookies St Jacques !

Moi : - Heu....

 

 

 

To be continued....

 

 

 

Et surtout, n'hésitez pas à m'écrire en commentaire les mots de vos enfants, qu'on rigole un peu ensemble...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 14:10

Le temps passe vite, très vite, même trop vite...

 

Il y a un an, jour pour jour, nous mettions notre réveil à 5h00 du matin. Après un pt'it déjeuner express pour ton papa (pour moi c'était plus rapide, je n'y avais pas droit), un bisou à Little Girl qui dormait encore, nous partions, la valise dans le coffre, pour la maternité.

 

Nous devions y être à 7h00 pour réaliser les derniers examens, passer une toute dernière échographie, installer les perfusions et attendre la césarienne programmée à 9h00. Une césarienne était nécessaire car tu étais "en siège" comme on dit, depuis tes 3 mois. Comment pourrions-nous t'en vouloir? Entre rester confortablement assis sur ses fesses ou passer plusieurs mois la tête en bas, vous choisiriez quoi?

 

A 9h23, tu es né. Calmement, tout en douceur.... Tu as ouvert grand tes yeux, tu nous as regardés.  Tu n'as pas crié comme la majorité des autres bébés, tu as juste émis deux petits sons, tout doux, comme pour nous dire : je suis là, tout va bien...  Ton papa était avec moi, il a pu assister à ta naissance et t'a accompagné en salle des bébés pour les premiers soins et ton tout premier bain que tu as pris, comme à ton habitude, sans pleurer. Il ne t'a pas quitté une seule seconde et s'est occupé de toi, comme une mère, les 4 premières heures de ta vie alors que j'étais coincée en salle de réveil. C'est très dur pour une maman de n'apercevoir son nourrisson qu'une fraction de seconde à sa naissance et de devoir ensuite patienter plusieurs  heures avant les retrouvailles. L'éternité, c'est rien à côté...

 

 

Depuis que tu es né, notre vie est encore plus douce et plus belle qu'avant.

 

Ta "grande" soeur n'a d'yeux que pour toi et tu le lui rends bien.

 

20-04-2011 (35)

 

 

Tu es très doux, très calme et en même temps tellement vivant. A 1 mois tu souriais déjà et  tu te retournais tout seul sur la table de la pédiatre, à  8 mois tu étais debout et à 1 an tu fais déjà tes premiers pas, comme un grand.

 

Tu es un mélange de force et de douceur, de rires et de tendresses.

 

Merci d'être entré dans nos vies ce 2 mars 2011.

 

Tout comme on ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas ses enfants, mais si on avait eu le choix, il n'aurait jamais pu être meilleur que celui-là, on t'aime Baby Boy... 

 

 

 

Bon anniversaire !

 

30-04-2011--3--copie-1.JPG 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Cerise sur le Berceau
  • Cerise sur le Berceau
  • : Une maman blogueuse, un mari voyageur, une vie entre Nice, Paris et Bordeaux, avec une mini princesse, un petit aventurier, deux tortues, un chien et un bébé. C'est bien simple, on ne s'ennuie JAMAIS !
  • Contact

Pour me suivre

      

 

Rechercher Sur Le Blog

Cerise sur instagram

 

Partenaires

 BADGE EFLUENT

  Activités pour enfants

badge-allobebe-200x200    Badge-blog-pbb.png 

macaron-blog-tidoo.jpg macaron coup-coeur V4

Britax Ambassadrice logo-ambassadrice-FRA.jpg

Amabassadrice-quinny-copie  

ambassadrice-orbitbaby.jpg    ergobaby.png

babymoov.jpg    logo-tribu-fisher-price

Macaron_blog_c.jpg