Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 18:39

J'ai pris la décision avec James, avant même que notre premier enfant ne vienne au monde.

 

Je me souviens de notre discussion dans ce restau chinois.

 

Nous étions jeunes mariés et entre un canard laqué et un riz cantonnais nous avons commencé à parler bébé.

 

Ce jour là, je lui ai demandé ce qu'il penserait si je m'arrêtais de travailler à l'arrivée de notre premier bébé.

 

A cette époque, on travaillait tous les deux et on avait une vie confortable.

 

Si je m'arrêtais de travailler, un salaire en moins couplé à l'arrivée d'un bébé signifierait une diminution de notre train de vie à tous les deux. Mais je ressentais vraiment l'envie de faire un break, une pause dans ma vie professionnelle pour me consacrer pleinement à notre enfant lorsque celui-ci arriverait.

 

James a tout à fait compris cette envie et en quelques minutes, dans ce petit restau, nous avons pris l'une des plus grandes décisions de ma vie.

 

Je ne savais pas comment j'allais réagir à ce changement de rythme radical.

 

Cela faisait 10 ans que je travaillais et m'arrêter du jour au lendemain pour m'occuper d'un bébé impliquait de gros changements que je n'étais finalement pas si certaine d'apprécier.

 

Mais je voulais essayer pour ne rien regretter.

 

Cela fait aujourd'hui 7 ans que je suis Mère au Foyer et avec le recul je peux affirmer que ces 7 années font parties de mes plus belles années.

 

Depuis 7 ans je vis à mon rythme et à celui de mes bébés.

 

Je n'ai pas l'impression d'avoir mis ma vie entre parenthèse mais au contraire de la vivre à 100% et d'en profiter à chaque instant.

 

Je suis heureuse d'être restée auprès de mes enfants durant les trois premières années de leur vie, de les avoir vus grandir, s'épanouir et de ne rien avoir raté de leurs premières années.

 

Je n'attends pas d’eux qu'ils me soient redevables ou reconnaissants de m'être arrêtée de travailler pour m'occuper d'eux.

 

Ils ne m'ont rien demandé. C'est avant tout pour moi que je l'ai fait, parce que j'en crevais d'envie.

 

Ils auraient pu être tout autant épanouis et éveillés s'ils avaient été gardés par une nounou ou dans une crèche. Je suis intimement persuadée que la qualité du temps passé avec un enfant vaut bien mieux que la quantité. Pour certains parents s'arrêter de travailler pour s'occuper de leur enfant à plein temps est soit impossible pour des raisons financières soit inimaginable pour leur équilibre mental et, sincèrement, je le comprends. Ça ne fait pas des enfants malheureux pour autant, ni d'eux de mauvais parents.

 

Je ne dis pas non plus qu'être Mère Au Foyer est facile tous les jours. Il y a des jours où j'ai envié mon mari qui partait bosser, où j'avais envie de couper, de souffler, de me sentir bêtement utile à la société. Mais malgré ces journées et ces périodes plus compliquées je me lève depuis 7 ans, chaque matin, en me disant que j'ai de la chance de pouvoir vivre cette vie que j'ai choisie.

 

Dans un an et demi, Little Baby rentrera à l'école à son tour. Il sera temps pour moi de tourner une nouvelle page de ma vie et de retrouver une activité professionnelle.

 

J'en ai envie, j'en aurai besoin.

 

Je me suis d'ailleurs donné un an pour trouver ce que je ferai après mais pour le moment je manque d'idée.

 

Le retour à la vie professionnelle prendra du temps. 7 ans d'arrêt de s'oublient pas en un claquement de doigt mais je suis confiante et j'essaierai de saisir les bonnes opportunités.

 

En attendant, il me reste encore une année à vivre dans cette parenthèse enchantée.

 

Une année à profiter des câlins et des progrès de mon bébé, à récupérer mes deux grands à l'école et à écouter le récit un peu décousu de leur journée.

 

Une année à vivre à mon rythme, à sortir quand j'en ai envie, à alimenter ce blog qui m'a tant apporté et à continuer à faire ce qui me plaît, sans contraintes. Ou presque.

 

Une année à être là pour eux pendant les vacances, à les chouchouter lorsqu'ils sont malades et à les regarder grandir.

 

Il y a 7 ans, j'ai fait le choix de m'arrêter de travailler, de vivre un peu en marge de la société, à contre-courant sans trop savoir ce que ce choix allait me réserver.

 

Aujourd'hui je sais que ce jour-là, dans ce restau chinois, j'ai pris la bonne décision et que si c'était à recommencer, je resignerais sans hésiter.

Mère au Foyer, du rêve à la réalité

 

 red star facebook social media icon red star social media icon instagram         

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by cerisesurleberceau - dans Tranches de vie
commenter cet article

commentaires

aeliajonas 22/01/2016 17:31

Je suis aussi mère au foyer, j'ai travaillé pour mon 1er et je le regrette, j'ai loupé toutes ces 1ere fois.
Je suis très heureuse maintenant de m'occuper des mes enfants.

cerisesurleberceau 11/02/2016 14:34

Si on est heureuse d'être aux côtés de nos enfants et qu'on le vit comme un privilège et non comme une obligation c'est le plus beau des métiers ;)

prescillia maritano 18/01/2016 17:09

Merci pour cet article aussi sincère qu'intime sans jugement !
On entend tellement de médisances face aux mamans au foyer que cela fait du bien d'entendre des choses positives !
Je suis aussi maman au foyer de 2 adorables enfants... Et je ne me verrai pas savoir faire autre chose... Y'a des moments où j'ai craqué, où j'ai envié mon homme d'avoir une vie sociale, d'être dépendante financièrement & de me taper beaucoup de sale boulot à la maison (tâches ménagères à gogo) mais finalement, je mesure la chance que j'ai de voir toutes les "premières fois" que mon homme rate & ne voit que plus tard...
Sincèrement, mes enfants remplissent mes journées & m'harassent, c'est certain.
Mais, c'est épuisée & le coeur rempli d'amour que je me couche & que je veille sur eux !
Je n'ai pas de vacances, aucune grasse mat', pas de WE, pas de dimanche mais je suis contente que mes enfants ne manquent de rien...
Et comme me dit mon homme, c'est moi qui fait vivre & tourner la maison.... Les repas, le linge, les courses, habiller, laver & faire manger les enfants, les récupérer à l'école, les faire siester...
S'il rentrait du boulot & qu'il faille le faire, je pense qu'il serait déprimé...
Alors, je suis son épaule droite, un pillier & dans cette aventure, on se serre les coudes.
Ce n'est pas toujours drôle mais c'est un bon équilibre !
Et quand mes enfants seront tous à l'école & que je n'aurais plus l'envie de materner, je pense me former dans la cuisine ou quelque chose dans le genre ;)

cerisesurleberceau 22/01/2016 10:01

Merci pour ton témoignage. C'est vrai que ce n'est pas toujours facile de rester à la maison tout comme d'aller travailler d'ailleurs !
Il faut réussir à trouver son équilibre, profiter de sa petite famille, être là pour eux et gérer le quotidien mais aussi ne pas trop s'oublier ;)

Mélaine 14/01/2016 15:17

Merci pour cet article que j'ai vraiment apprécié, notamment la sincérité avec laquelle tu nous parles, l'absence de jugement envers celles qui ont fait un autre choix. Bref j'ai aimé le lire. Moi ma situation est différente, j'ai continué à travailler la première année puis j'ai eu l'opportunité de faire du télétravail et enfin j'ai créée mon auto-entreprise qui me permet de caler mon emploi du temps pro avec celui de ma fille.

cerisesurleberceau 22/01/2016 10:05

Ca c'est une chose qui me tenterait bien mais je n'ai pas encore le courage de me lancer dans cette aventure, félicitations en tous cas !

lucie 14/01/2016 09:33

Très bel article. J'ai fait ce choix de vie il y a 5 ans et je ne regrette rien. Merci pour ce billet qui fait du bien

Une parisienne à Vincennes 14/01/2016 07:48

J'ai arrêté de travailler à peine enceinte de ma deuz j'ai repus 2 fois 7 mois.
Je reprends début février à plein temps j'ai les boules mais financièrement c'est le moment (ma deuz a plus de 4 ans).
J'ai adoré ces moments passés avec elles, j'espère pouvoir négocier rapidement un 80%
JE VEUX PAS Y ALLER

Bebe69 13/01/2016 21:02

Quand je suis ne, maman cherie a viulu sarreter. Mais financierement cetait imoossible. Alors elle a dit pour nuleri deux, je le ferai. Et puis petit curieux est ne et elle sait bien que ca ne passerait pad avec un seul salaire... Et faut avouer aussi quelle se demande si elle en serait capable de ne plys travailler du tout du tout... Enfin bref... Peut etre quelle sautera enfin le pas le jour ou numero trois arrivera!!! Merci en tout cas poyr ce bel aryicle si sincere!

Céline 13/01/2016 19:58

J ai pris cette decision il y a 4 ans et je ne le regrette pas du tout...merci pour cet article...

Qui Suis-Je ?

  • : Cerise sur le Berceau
  • Cerise sur le Berceau
  • : Une maman blogueuse, un mari voyageur, une vie entre Nice, Paris et Bordeaux, avec une mini princesse, un petit aventurier, deux tortues, un chien et un bébé. C'est bien simple, on ne s'ennuie JAMAIS !
  • Contact

Pour me suivre

      

 

Rechercher Sur Le Blog

Cerise sur instagram

 

Partenaires

 BADGE EFLUENT

  Activités pour enfants

badge-allobebe-200x200    Badge-blog-pbb.png 

macaron-blog-tidoo.jpg macaron coup-coeur V4

Britax Ambassadrice logo-ambassadrice-FRA.jpg

Amabassadrice-quinny-copie  

ambassadrice-orbitbaby.jpg    ergobaby.png

babymoov.jpg    logo-tribu-fisher-price

Macaron_blog_c.jpg